Traduire le blog

mercredi 20 février 2019

Prochainement sur vos écrans...















Jamais Ferdinand Hodler n’abandonna sa théorie fumeuse du parallélisme, mais il redevint sur la fin cet artiste singulier capable, dans un petit paysage brossé avec vigueur, de synthétiser la fragilité de l’homme et l’immuabilité de la nature, faisant de chaque arbre ou massif montagneux représenté un symbole d’éternité.
Le chant du monde, prochainement sur vos écrans…

dimanche 17 février 2019

Peintre de l'hiver

Walter Moras ne datait pas ses toiles, et l’on ne sait pas grand chose de sa vie. Pourtant, les amateurs se disputent âprement ses tableaux, qui représentent les hivers enneigés en forêt de la Sprée.
Peintre de l'hiver à voir > ici

mercredi 13 février 2019

Prochainement sur vos écrans...
















Imaginez que vous êtes un oiseau. Vue de là-haut, la Sprée, avec ses pins, ses aulnes, ses pâturages et ses 200 petits canaux navigables, compose une sorte d’émouvante chevelure tressée, décoiffée par un vent espiègle. Walter Moras, né en lisière de la forêt, ne s’est jamais lassé de la peindre, principalement l'hiver.
Peintre de l'hiver, prochainement sur vos écrans...

dimanche 10 février 2019

Ostende à l'encre

Parmi les œuvres de Léon Spilliaert, même celles qui tendent vers l’abstraction sont empreintes d’une étrangeté diffuse, qui génère mélancolie et anxiété. Le spectateur a le sentiment d’attendre avec le peintre un événement qui ne se produira jamais.
Ostende à l'encre à voir > ici

mercredi 6 février 2019

Prochainement sur vos écrans...















Les surréalistes, qui ont sauvé tant d’artistes de l’oubli, ont ignoré Léon Spilliaert, peut-être parce que son art incitait davantage à la mélancolie qu’à la rêverie. Pour tenter d’en percer les mystères, rien de tel que la série de paysages silencieux et presque monochromes que le peintre consacra à sa ville natale, en particulier sa digue de mer.
Ostende à l'encre, prochainement sur vos écrans...

dimanche 3 février 2019

La neige dans la peinture européenne

Mieux que quiconque et du fait de son enfance paysanne, Pieter Bruegel l’Ancien sut restituer cette vie qui s’obstine malgré les aléas du climat. L’hiver fut particulièrement rigoureux l’année où il peignit les Chasseurs dans la neige
La neige dans la peinture à voir > ici