Traduire le blog

vendredi 14 juin 2019

André Derain - Lumière blonde et dorée

Si les influences d’André Derain furent nombreuses et variées, il eut lui-même un impact considérable sur ses contemporains. Pourtant, pour nombre d’entre eux, sa peinture n’atteignit jamais les hauteurs qu’ils avaient escomptées.
Lumière blonde et dorée à voir > ici

samedi 8 juin 2019

Henri Matisse (1) - La jeunesse du corps

Henri Matisse opposa, aux tourments des intellectuels de son temps, la beauté paisible de son art en constante recherche de simplicité et d'élégance formelle, évitant toute référence autobiographique pour célébrer la beauté du monde et la joie de peindre.
La jeunesse du corps à voir > ici

dimanche 2 juin 2019

Vertical horizon

« Le premier homme fut un artiste », écrivit Barnett Newman. Mais contrairement aux autres expressionnistes abstraits, soucieux de partager avant tout un contenu émotionnel, lui éleva la couleur au rang d'acteur majeur de la peinture.
Vertical horizon à voir > ici

mercredi 29 mai 2019

Prochainement sur vos écrans...















Le premier des legs de Barnett Newman ? Sa rigueur, d'autant qu'elle n'était encombrée d'aucun dogmatisme, d'aucune tentation inavouée de théoriser la peinture.
Vertical horizon, prochainement sur vos écrans...

samedi 25 mai 2019

La touche des peintres

« Le style est l'homme même », écrivait Buffon, comme il aurait pu l'écrire de la touche du peintre. Discrète, enjouée, fougueuse, légère, sensible ou virevoltante, rien ne définit mieux en effet l’artiste-peintre que sa touche.
La touche des peintres à voir > ici

mercredi 22 mai 2019

En rire, ou en pleurer ?


Faut-il en rire ou en pleurer ? Après quatre années de présence discrète sur YouTube (près de 20 000 vues tout de même), ma vidéo consacrée au couple Claudel / Rodin vient d'être interdite aux moins de 18 ans...

Prochainement sur vos écrans...















Discrète, enjouée, fougueuse, légère, sensible ou virevoltante, rien ne définit mieux le peintre que sa touche, qui est à la peinture ce que le style est aux autres arts.
La touche des peintres, prochainement sur vos écrans...

samedi 18 mai 2019

Edward aux mains d'argent

Violemment opposé aux impressionnistes, Edward Burne-Jones fut pourtant l’une des principales sources d’inspiration de Gauguin, de Picasso ainsi que de Marcel Duchamp pour son Nu descendant un escalier, qui marqua le début de l'art moderne aux États-Unis.
Edward aux mains d'argent à voir > ici

mercredi 15 mai 2019

Prochainement sur vos écrans...















Pour convaincre le jeune Burne-Jones de se consacrer à la peinture, Rossetti lui demanda de l’assister dans la décoration du hall de l’Oxford Union. Si l’influence de son maître resta longtemps perceptible, Burne-Jones s’en démarqua par une palette épurée, qui le rapproche des maîtres de la Renaissance italienne.
Edward aux mains d’argent, prochainement sur vos écrans…

samedi 11 mai 2019

Pygmalion et Galatée

Pour Friedrich Nietzsche, l'artiste est moins celui qui s'adonne à la pratique des beaux-arts que celui qui tente de produire l'illusion, l'apparence et le mensonge indispensables à la vie, en dissimulant sous le voile de sa création la vérité de la nature.
Pygmalion et Galatée à voir > ici

mercredi 8 mai 2019

Prochainement sur vos écrans...















Rétif à toute idée de mariage du fait de sa vision des femmes, qu’il assimilait aux Propétides (mi prostituées mi sorcières) de son enfance chypriote, Pygmalion se réfugia dans la création d’une statue parfaite, censée décourager les rares candidates.
Que croyez-vous qu’il arriva ?
Pygmalion et Galatée, prochainement sur vos écrans…

dimanche 5 mai 2019

Terre de légendes

Bien qu’âgé d’un an à la naissance de la Confrérie préraphaélite, John William Waterhouse en est l’un des plus brillants représentants. Outre le Quattrocento, la légende arthurienne fut mise à contribution pour en finir avec les dérives du romantisme.
Terre de légendes à voir > ici

mercredi 1 mai 2019

Prochainement sur vos écrans...















La naissance de la Confrérie préraphaélite eut lieu dans un contexte particulier : Constable disparu, son vieux rival Turner s’était peu à peu isolé dans une œuvre de plus en plus abstraite, inaccessible à ses contemporains. Un retour aux sources du classicisme s’imposait pour contrer la nouvelle prospérité de l’académisme.
Terre de légendes, prochainement sur vos écrans…

dimanche 28 avril 2019

Le fruit défendu

Cofondateur de la Confrérie préraphaélite, Dante Gabriel Rossetti s’en éloigna pour un symbolisme nourri de thèmes médiévaux rétrogrades. Pourtant, c’est dans ses excès mêmes que sa peinture se révèle séduisante.
Le fruit défendu à voir > ici

mardi 23 avril 2019

Prochainement sur vos écrans...















Elizabeth Siddal et Jane Burden furent muses et modèles de Dante Gabriel Rossetti. S’il épousa la première, c’est la seconde, mariée à son ami William Morris, initiateur du mouvement Arts & Crafts, qui lui inspira ses œuvres les plus fameuses, définissant une sorte d’archétype du visage préraphaélite.
Le fruit défendu, prochainement sur vos écrans…

dimanche 21 avril 2019

Le temps s'est arrêté

Si ses œuvres font la fierté de musées internationaux, Henri Le Sidaner est méconnu dans son propre pays. Pourtant, ses toiles intimistes, à l’atmosphère bleutée, dégagent un sentiment unique de mélancolie et d’harmonie.
Le temps s'est arrêté à voir > ici

mercredi 17 avril 2019

Prochainement sur vos écrans...















Alors qu'elle reprochait à Henri Le Sidaner sa touche pointilliste, la critique louait dans le même temps la musicalité de son symbolisme, empreint de cette « atmosphère de cloches » que l'on retrouve entre autres chez le compositeur Vincent d’Indy, créateur de la Schola Cantorum.
Le temps s'est arrêté, prochainement sur vos écrans...

dimanche 14 avril 2019

Le feu sous la glace

C’est délibérément que, dans son théâtre du silence, Félix Vallotton a choisi de nous donner le rôle de voyeurs plutôt que de spectateurs, histoire de nous mettre dans l’embarras. S’il fut proche des Nabis et des symbolistes, il n’adhéra jamais totalement à aucun mouvement.
Le feu sous la glace à voir > ici

mercredi 10 avril 2019

Prochainement sur vos écrans...















Félix Vallotton est l’un de ces artistes qui ne se sont jamais enfermés dans une impasse. Toujours il sut changer de cap, bifurquer, prendre des risques et se renouveler, se jouant des moyens plastiques pour s’adresser à la sensibilité du spectateur plutôt qu’à son potentiel intellectuel.
Le feu sous la glace, prochainement sur vos écrans...

lundi 8 avril 2019

Le symbolisme entre rêve et réalité

Plus proche du romantisme d’un Friedrich que du symbolisme d’un Rossetti, Arnold Böcklin reste l’un des principaux représentants de ce mouvement, celui qui a le mieux réussi la fusion du passé et du présent, du rêve et de la réalité.
Le symbolisme entre rêve et réalité à voir > ici

mercredi 3 avril 2019

Prochainement sur vos écrans...















« Je voudrais, écrivait Arnold Böcklin, produire des tableaux si paisibles que le spectateur, tout à sa contemplation silencieuse, sursauterait si quelqu’un frappait à sa porte. » Et il ajoutait : « Un tableau doit raconter une histoire, amener le spectateur à penser à une poésie et lui laisser l’impression d’un morceau de musique. »
Entre rêve et réalité, prochainement sur vos écrans...

dimanche 31 mars 2019

Précurseur du symbolisme

L’erreur consiste à penser que l’art de Pierre Puvis de Chavannes est tout entier contenu dans ses grandes machines. Mais c’est dans ses œuvres de chevalet que le peintre a révélé quel artiste audacieux et sensible il était.
Précurseur du symbolisme à voir > ici

lundi 25 mars 2019

Peintre des Lumières

Si Joseph Wright of Derby fut d’abord influencé par l’école caravagesque d’Utrecht, il évolua vite vers un romantisme saisissant. Mais c’est comme chroniqueur du siècle des Lumières qu’il est passé à la postérité.
Peintre des Lumières à voir > ici

jeudi 21 mars 2019

Prochainement sur vos écrans...















La génuflexion de L’Alchimiste découvrant le phosphore, qui nous montre le souffleur de verre Hennig Brand cherchant la pierre philosophale et découvrant le phosphore, a engendré nombre d’interprétations mystiques ou religieuses. Je crois qu'il faut plus simplement y voir la vénération du peintre Joseph Wright of Derby pour le progrès.
Peintre des Lumières, prochainement sur vos écrans…

dimanche 17 mars 2019

Aux sources de la vie

En 1886, Giovanni Segantini découvre la Baignade à Asnières de Seurat. Appliquant le divisionnisme aux paysages qui lui sont familiers, il évolue ensuite rapidement vers un symbolisme lumineux, dominé par la parabole et l’allégorie.
Aux sources de la vie à voir > ici

mercredi 13 mars 2019

Prochainement sur vos écrans...















On ne guérit pas de son enfance. Orphelin de mère, abandonné très jeune par son père, Giovanni Segantini alterna petits métiers et séjours en maison de redressement, avant de trouver sa voie à l’Académie des beaux-arts de Brera. Mais le souvenir de sa précarité lui fit signer un contrat dont il eut ensuite beaucoup de mal à se libérer.
Aux sources de la vie, prochainement sur vos écrans…

dimanche 10 mars 2019

Peintre de la vie intérieure

Que ne donnerions-nous pas pour qu’Ida Hammershøi se tourne enfin vers nous, ne serait-ce qu’un instant, confirmant ainsi notre propre existence ?
Peintre de la vie intérieure à voir > ici

mercredi 6 mars 2019

Prochainement sur vos écrans...















C'est dans la puissance tranquille d’un mariage qui perdure et l’austérité d’un intérieur luthérien, à peine encombré d’un piano et de quelques livres et tableaux, que le peintre danois Vilhelm Hammershøi puisa le meilleur de son inspiration.
Peintre de la vie intérieure, prochainement sur vos écrans...

dimanche 3 mars 2019

Reflets dans un œil d'or

Les toiles de Peder Mørk Mønsted ont un tel air de photographies que l’on est est tenté d’identifier un lieu en particulier. En réalité, c’est la quintessence du pays tout entier que le peintre nous donne à voir.
Reflets dans un œil d'or à voir > ici

mercredi 27 février 2019

Prochainement sur vos écrans...















Peder Mørk Mønsted arriva à la fin de ce qu’il est convenu d’appeler « l’âge d’or de la peinture danoise », mais ce fut un avantage car, à l’esprit romantique venu d’Allemagne, il ajouta les recherches atmosphériques des impressionnistes français, pour lesquelles son œil exceptionnel fit merveille.
Reflets dans un œil d’or, prochainement sur vos écrans…

dimanche 24 février 2019

Le chant du monde

Les visions métaphysiques de Ferdinand Hodler, où cohabitent l’amour, la mort, la conscience et le sommeil, ont-elles bénéficié de ce principe de représentation axial, symétrique et systématique, qu’il avait baptisé parallélisme ?
Le chant du monde à voir > ici

mercredi 20 février 2019

Prochainement sur vos écrans...















Jamais Ferdinand Hodler n’abandonna sa théorie fumeuse du parallélisme, mais il redevint sur la fin cet artiste singulier capable, dans un petit paysage brossé avec vigueur, de synthétiser la fragilité de l’homme et l’immuabilité de la nature, faisant de chaque arbre ou massif montagneux représenté un symbole d’éternité.
Le chant du monde, prochainement sur vos écrans…

dimanche 17 février 2019

Peintre de l'hiver

Walter Moras ne datait pas ses toiles, et l’on ne sait pas grand chose de sa vie. Pourtant, les amateurs se disputent âprement ses tableaux, qui représentent les hivers enneigés en forêt de la Sprée.
Peintre de l'hiver à voir > ici

mercredi 13 février 2019

Prochainement sur vos écrans...
















Imaginez que vous êtes un oiseau. Vue de là-haut, la Sprée, avec ses pins, ses aulnes, ses pâturages et ses 200 petits canaux navigables, compose une sorte d’émouvante chevelure tressée, décoiffée par un vent espiègle. Walter Moras, né en lisière de la forêt, ne s’est jamais lassé de la peindre, principalement l'hiver.
Peintre de l'hiver, prochainement sur vos écrans...

dimanche 10 février 2019

Ostende à l'encre

Parmi les œuvres de Léon Spilliaert, même celles qui tendent vers l’abstraction sont empreintes d’une étrangeté diffuse, qui génère mélancolie et anxiété. Le spectateur a le sentiment d’attendre avec le peintre un événement qui ne se produira jamais.
Ostende à l'encre à voir > ici

mercredi 6 février 2019

Prochainement sur vos écrans...















Les surréalistes, qui ont sauvé tant d’artistes de l’oubli, ont ignoré Léon Spilliaert, peut-être parce que son art incitait davantage à la mélancolie qu’à la rêverie. Pour tenter d’en percer les mystères, rien de tel que la série de paysages silencieux et presque monochromes que le peintre consacra à sa ville natale, en particulier sa digue de mer.
Ostende à l'encre, prochainement sur vos écrans...

dimanche 3 février 2019

La neige dans la peinture européenne

Mieux que quiconque et du fait de son enfance paysanne, Pieter Bruegel l’Ancien sut restituer cette vie qui s’obstine malgré les aléas du climat. L’hiver fut particulièrement rigoureux l’année où il peignit les Chasseurs dans la neige
La neige dans la peinture à voir > ici

mercredi 30 janvier 2019

Prochainement sur vos écrans...















Après d'importantes chutes de neige dans les tableaux de Bruegel, le silence se fait. Bénéficiant d'un léger réchauffement climatique, le Siècle d'or hollandais produit peu de scènes hivernales. Il faudra attendre la retraite de Russie et le romantisme pour que se réveille le goût des Européens pour les paysages enneigés.
La neige dans la peinture européenne, prochainement sur vos écrans...

samedi 26 janvier 2019

La Sécession de Munich

Deux des œuvres maîtresses de Franz von Stuck, Innocence et Le Péché, sont un programme éloquent du symbolisme, avec ce visage rêveur et ces lys blancs d’une part, ce serpent chargé de tant de symboles d’autre part.
La Sécession de Munich à voir > ici

samedi 19 janvier 2019

Peintre de l'âme

En découvrant les projets d’illustrations de Carlos Schwabe pour Le Rêve, Émile Zola s’étonna d’y trouver « tant de choses qui n’étaient pas dans le texte. » Le peintre lui rétorqua « qu’il aurait dû les y mettre. »
Peintre de l'âme à voir > ici

dimanche 13 janvier 2019

Inaccessible rêve

On a vu dans L’Art ou les caresses de Fernand Khnopff un symbole de la lutte entre désirs de domination terrestre et d’abandon à la volupté. À gauche le mâle triomphant, à droite la femme séductrice. Et s’ils étaient frère et sœur ?
Inaccessible rêve à voir > ici

dimanche 6 janvier 2019

Lumineuses ténèbres

« La découverte de Gustave Moreau a conditionné pour toujours ma façon d’aimer. La beauté, l’amour, c’est là que j’en ai eu la révélation. Ça a été l’envoûtement complet. »
André Breton - Le surréalisme et la peinture
Lumineuses ténèbres à voir > ici